Accueil>Concord Music Group, l’histoire du label

Concord Music Group, l’histoire du label

En 2004 Concord Records a acquis Fantasy, Inc., propriétaire des labels Prestige, Fantasy, Milestone, Riverside, Specialty et Stax Records. La fusion de Concord avec Fantasy donna ainsi naissance à Concord Music Group.

La liste de labels appartenant au groupe est impressionnante et contient parmi les plus belles pépites de l’histoire du jazz mais pas seulement. Blues, Gospel, Rock, Soul, Folk sont également au rendez-vous

 

  concord_jazz

Concord Jazz

(Fondé en 1973 et comprenant Jazz Alliance, Neon Tonic, Playboy Jazz). Label étendard du Concord Music Group, Concord Jazz a hébergé des légendes comme Art Blakey, Charlie Byrd, Rosemary Clooney, Stan Getz ou Mel Tormé…

 

picante_logo

Concord Picante

(Fondé en 1980) Carl Jefferson, fondateur de Concord Records créa le label Concord Picante pour des artistes majeurs du jazz latin comme Cal Tjader dont l’album La Onda Va Bien fut le premier à paraître sur le label. Par la suite Concord Picante signa des sommités du jazz latin comme Mongo Santamaria ou Tito Puente.

 

concord_records_logo

Concord Records

(Fondé en 1969 et comprenant Concord Vista, Feinery Records, Monster Records) Né du Concord Jazz Festival Californie du nord, Concord Records est devenu peu à peu une famille entière de labels avec de nombreux artistes comme Peter Cincotti, Ozomatli, Ray Charles ou Maurice White.

 

contemporary_logo

Contemporary

(Fondé en 1951) Deux après la création du label Good Time Jazz dédié au jazz traditionnel, Lester Koenig s’aventura dans le jazz moderne avec Contemporary Records, alors premier label à enregistrer du jazz en stéréo. Le label enregistra la crème du jazz de Californie du sud, produisit deux albums du génial Sonny Rollins et lança la carrière discographique du révolutionnaire Ornette Coleman.

 

fantasy_logo

Fantasy

(Fondé en 1949 et comprenant Debut Records, Galaxy Records, and Kicking Mule Records) Les frères Max et Sol Weiss créèrent Fantasy alors qu’ils travaillait dans le moulage de plastique. Ils possédaient une usine dont une partie était consacrée au pressage de disques : l’un de leur premiers clients fut le pianiste Dave Brubeck (compositeur du hit « Take Five »). Devant le succès de sventes de disques de Brubeck, l’usine se métamorpohsa en véritable label et prit le nom de Fantasy. les frères Weiss signèrent ensuite Cal Tjader, Gerry Mulligan et même le sulfureux comédien Lenny Bruce. En 1952 le label hébergea Debut Records, une de spremières tentavies de label coopératif lancé par Charles Mingus, sa compagne Celia, le batteur Max Roach et d’autres. Fantasy fut par la suite plusieurs fois disque de platine grâce au succès mondial du groupe de rock Creedence Clearwater Revival.

 

goodtimejazz_logo

Good Time Jazz

(Fondé en 1949) Lester Koenig créa Good Time Jazz en enregistrant un groupe d’employé de chez Walt Disney, connus sous le nom des Firehouse Five Plus Two. Le catalogue de The Good Time Jazz fut acquis en 1984 par Fantasy, Inc. En 1993 la production fut ré-activée sous l’étiquette Good Time Jazz avec the Silver Leaf Jazz Band, Tim Laughlin, Jacques Gauthe et Scott Black’s Hot Horns, des artistes tous originaires de la Nouvelle-Orléans.

 

HearMusicLogo_LabelHomePage

Hear Music

(Fondé 2007) Le label Hear Music label est une collaboration entre Concord Music Group et Starbucks. Le label développe des artistes émergents, en leur laissant tout contrôle sur leur création, les encourageant à prendre des risques, persuadé que le résultat n’en sera que plus séduisant pour les auditeurs et satisfaisant pour les musiciens.

 

milestone_logo

Milestone

(Fondé en 1966) Le producteur Orrin Keepnews, co-fondateur quelques années plus tôt de Riverside Records, eu quelques difficultés à attirer le sstars du jazz sur son nouveau label Milestone. Bien que Keepnews quitta le label au début de sannées 1980, Milestone demeura actif avec des artistes comme Arturo O’Farrill, Manny Oquendo & Libre, Joe Locke, Jimmy McGriff, Hank Crawford, et surtout Sonny Rollins, fidèle au label depuis 25 ans.

 

 

obc_logo

Original Blues Classics

(Fondé en 1982) Crée sous l’aile de Fantasy, Original Blues Classics est un programme de ré-éditions qui a connu un franc succès. C’est sous ce nome que des reproductions de vinyles cultes du blues sont été ré-édités en cd. Ces vinyles provenait des catalogues Riverside, Prestige ou Bluesville.

 

ojc_logo

Original Jazz Classics

(Fondé en 1982) Crée sous l’aile de Fantasy, à l’aube de l’ère du CD,  Original Jazz Classics est un programme de ré-éditions qui a connu succès remarquable. Son principe était simple : rendre à nouveau disponible des albums introuvables, avec pochettes et notes de livret originales. Les archives des labels Prestige, Riverside, Contemporary, Galaxy, Milestone, Debut, Jazzland et Pablo recèlent en effet parmi les albums les plus importants de l’histoire du jazz. A partir de ce trésor, Original Jazz Classics a ré-édité plus de 1000 albums. En 2010 Concord Music Group a lancé une nouvelle série de ré-éditions pour compléter la marque Original Jazz Classics (alias OJC). Avec déjà 30 nouveaux volumes parus, Original Jazz Classics Remasters est une série de ré-éditions de luxe de grands classiques du Jazz : remasterisés en 24-bit à partir des bandes originales, comprenant de nouvelles notes de pochettes par les plus grands historiens du jazz et des titres inédits.

 

 

pablo_logo

Pablo

(Fondé en 1973) Norman Granz, crétaur des concerts Jazz At The Philharmonic, des labels Norgran, Clef et du mythique Verve s’ennuya tellement de la production discographique qu’il y replongea en fondant Pablo. Inutile de préciser qu’il fit appel aux plus grandes stars, de Dizzy Gillespie à Niels Henning Orsted Pedersen en passant par Joe Pass pour enregistret de nouveaux joyeux du jazz.

 

prestige_logo

Prestige

(Fondé en 1949) Le label Prestige apparaît en même temps que l’arrivée des 33-tours, et fût créé par un grand passionné du jazz moderne, Bob Weinstock, qui nomma d’ailleurs dans un premier temps son label « New Jazz ».
Les inventeurs les plus significatifs d’un nouveau jazz post-bop ont tous signé sur Prestige : Thelonious Monk, Miles Davis, Sonny Rollins, John Coltrane, Eric Dolphy, Oliver Nelson, Jackie McLean, Steve Lacy, Mal Waldron…
Bob Weinstock savait créer une atmosphère particulière afin de laisser les musiciens s’exprimer pleinement dans l’improvisation, il laissait les bandes tourner constamment et ne cherchait pas à formater les morceaux, n’hésitant pas à proposer de longues plages avoisinant parfois les dix minutes. Un format idéal d’expression pour ces musiciens qui pouvaient enfin recréer ce qu’ils faisaient sur scène grâce à la technique du 33-tours et à la sagacité de Weinstock.
Par la suite le label posera les jalons de l’acid jazz avec Jack McDuff, Richard « Groove » Holmes, Charles Earland et d’autres. Prestige rejoint le groupe Fantasy en 1972. (Texte : Lionel Eskenazi)

 

Prestige_folklore_sm

Prestige Folklore

Le label Prestige Folklore label fut crée en1963 pour promouvoir le style folk alors en pleine expansion. Il signe des artistes incontournables dans le style dont Dave Van Ronk ou Tom Rush.

 

riverside_logo

Riverside

(Fondé en 1953) Pendant douze ans, de 1953 à 1964, le label Riverside va signer des contrats à long terme avec les plus grands noms du jazz moderne (Monk, Cannonball, Bill Evans, Wes Montgomery, Sonny Rollins…) en leur permettant d’enregistrer dans d’excellentes conditions à la fois artistiques et financières, de susciter des rencontres pertinentes (Monk et Coltrane, Mulligan et Monk, Cannonball et Bill Evans…) et de réaliser des rêves inespérés  comme celui d’enregistrer Thelonious Monk en big band (« The Thelonious Monk Orchestra at Town Hall »). C’est Orrin Keepnews (toujours vivant et aujourd’hui âgé de 91 ans !) qui fonda et dirigea ce prestigieux label qui démarra en se spécialisant dans la réédition des grands maîtres des débuts du jazz (Jelly Roll Morton, King Oliver, James P. Johnson..). (Texte : Lionel Eskenazi)

 

rounder_logo_150pxwide

Rounder

(Fondé en1970) Rounder Records, tout d’abord basé à Cambridge, Massachusetts et basé à présent à Nashville, Tennessee a été fondé par Ken Irwin, Bill Nowlin et Marian Leighton-Levy, alors tut trois étudiants. C’est devenu un de splus gros labels indépendants, spécialisé dans toutes sortes de musique « roots », en particulier le Bluegrass et la country.

 

specialty_logo

Specialty

(Fondé en 1946) Comme son nom l’indique ce label est spécialisé ! En quoi ? En blues et en gospel. BAsé à Hollywood, Specialty est devenu un leader dans ces styles et même au-delà puisqu’il fut un des pionniers du Rock’n’Roll en signant notamment Little Richard en 1955.

 

stax_logo

Stax

(Fondé en 1959 et comprenant Volt Records) Stax Records est LE label de la Soul Music du sud des Etats-Unis. On peut citer quelques artistes phares des années 60 comme Rufus et Carla Thomas, Booker T. & the MGs (un quartet interracial qui officiait également comme section rythmique « maison » du label ), Sam and Dave, Johnnie Taylor, Albert King, Otis Redding, Isaac Hayes, the Staple Singers, et The Dramatics.

 

stretch_logo

Stretch Records

(Fondé en 1997) Crée par le légendaire pianiste/compositeur/producteur Chick Corea et Ron Moss, Stretch Records s’est fait connaître pour sa « musique sans frontières ». Le premier album du label, Heart of the Bass de John Patitucci , fut publié en 1992. Stretch Records a rejoint Concord en février 1997.

 

takoma_logo

Takoma

(Fondé en1959) Le guitariste John Fahey créa Takoma Records avec son partenaire Ed Denson, dans l’idée de promouvoir une musique axée autour de la guitare. Robbie Basho, Peter Lang, and Leo Kottke ou la légende du Delta blues Bukka White ont enregistré pour Takoma.