Accueil>Actus>Bird comme vous ne l’avez jamais entendu
Bird comme vous ne l’avez jamais entendu
24 juil. 2016 • ActualitésCharlie Parker

Bird comme vous ne l’avez jamais entendu

Avec « Unheard Bird: The Unissued Takes », Verve publie sur un double album, 58 enregistrements studio jamais répertoriés du saxophoniste légendaire Charlie Parker.

Fruit du travail de recherche passionné de l’éminent historien du jazz Phil Schaap, actuellement Conservateur titulaire au Lincoln Center de New York, et expert émérite ès ornithologie, ces prises inédites sont, comme il le souligne « des improvisations de Bird jamais entendues, enregistrées dans d’excellentes conditions. »

Dans le livret détaillé qui accompagne cette musique, Schapp nous fournit une vue d’ensemble, une chronologie historique de chaque séance et une analyse, prise après prise, qui éclairent encore davantage le processus créatif du génie que l’on appelle Bird.

Charlie Parker affiche concert

Les enregistrements du saxophoniste pour Verve, le label du producteur Norman Granz, ont été élaborés avec soin pour mettre en évidence les talents inégalés de Bird dans des contextes très divers: petits ensembles (ou ‘small groups’ donnant régulièrement des concerts, ou montés pour l’occasion); incartades Latin Jazz; cordes magistrales et orchestrations majestueuses; Big Band standard…

Unheard Bird réunit tous ces contextes.

Côté Latin, on découvre cinq titres avec Parker en premier soliste au sein de l’orchestre de Machito; 13 titres “South of the Border” qui mettent en vedette la rythmique Walter Bishop plus Teddy Kotick avec Roy Haynes ou Max Roach, et puis Jose Mangual et Luis Miranda aux bongos et congas respectivement (rejoints sur deux titres par le trompettiste Benny Harris); sans parler d’un bonus sous forme de bribes de conversation issues des échanges en studio, ici discutant du tempo, ou là, demandant aux invités dans le studio de se calmer, de peur que ceux-ci ne ruinent la séance…

Charlie Parker with Strings South of the Border

Également présents: dix titres fascinants issus d’un projet Cole Porter interrompu et jamais complété en raison de la maladie de Bird et de son décès prématuré: à la tête d’un Big Band de poids lourds (dont Oscar Peterson, Freddie Green, Flip Phillips et Ray Brown), Bird plonge dans trois classiques du compositeur – Night and Day, What Is This Thing Called Love et Almost Like Being in Love — avec des résultats époustouflants.

Plus de la moitié de cette sélection nous montre Bird dans un contexte ‘bop hardcore‘ avec un petit ensemble, son domaine de prédilection. Cet aspect est illustré par un quintette Parker qui se reforme sous l’appellation « The Golden Era BeBop Five », et c’est le seul enregistrement de cet ensemble que réalise Norman Granz. Réunis autour de Parker pour ces 14 titres, on trouve Kenny Dorham, Al Haig, Tommy Potter et Max Roach, rejoints sur quatre autres morceaux par le tromboniste Tommy Turk et Carlos Vidal aux congas.

Dizzy Gillespie – un vieux complice de Parker – rejoint Bird sur dix titres, en même temps que Thelonious Monk, Curley Russell et Buddy Rich. Ce programme 100% Parker contient également des essais aboutis de An Oscar for Treadwell, Bloomdido et Mohawk. Enfin, une séance en quartet réunit Hank Jones, Ray Brown et Buddy Rich autour du pupitre pour explorer un très beau Star Eyes signé Raye/DePaul, ainsi que ce Blues (Fast) composé par Parker.

Charlie Parker Big Band Cover - Bird&Diz - Charie Parker - Dizzy Gillespie

Pour compléter ce nouvel album de 69 titres, on trouve des prises masters de toutes les chansons. A noter que cette disparité mathématique — « 58 inédits plus 20 masters = 69″ — résulte d’une combinaison partielle de quelques unes des prises les plus courtes lors de la préparation de cet album.

En s’étendant sur les années 1949-1952, Unheard Bird: The Unissued Takes révèle l’intemporel maître du saxophone alto qu’est Charlie Parker au sommet de la maturité de ses talents prodigieux. Bénéficiant de la présence de tant de géants de son époque, et disposant du temps, de l’espace et du soutien nécessaires à produire de l’art à son plus haut niveau, cet album est un monument qui vient en complément d’un héritage artistique dont la portée et la majesté vous coupent le souffle. Avec érudition, Phil Schapp brosse le portrait de l’époque où ces séances ont lieu, et énonce en détail la manière et les moyens mis en œuvre par Bird pour atteindre un tel niveau.

Unheard Bird: The Unissued Takes est un document essentiel pout tout amateur de jazz qui se respecte.

>> Track-listing détaillé

>> Ecouter / Acheter

Voir La fiche de cet artiste