Accueil>Albums>Tarkovsky Quartet – Nuit Blanche
Tarkovsky Quartet – Nuit Blanche

Tarkovsky Quartet – Nuit Blanche

Sortie : 7 avril 2017 • Label : ECM

Ingmar Bergman a dit un jour à propos d’ Andrey Tarkovsky : “Il évolue avec un grand naturel dans l’espace des rêves”. Le quartet franco-allemand dont le nom se réfère directement à celui du grand cinéaste russe semble avoir pris au mot cette citation en développant un langage musical fondamentalement onirique dans sa façon de procéder par associations.

Pour le pianiste et leader de la formation  François Couturier le “silence et la lenteur de Tarkovsky” sont étroitement liés à une certaine “esthétique ECM”, que le groupe entend précisément développer dans son troisième album intitulé Nuit blanche, et produit par Manfred Eicher à Lugano en avril 2016.  Ici les pièces, qu’elles soient composées par François Couturier, ou créées collectivement dans l’instant par Couturier, la violoncelliste Anja Lecher, le saxophoniste Jean-Marc Larché et l’accordéoniste Jean-Louis Matinier, explorent la texture des rêves et de la mémoire, continuant ainsi de se référer indirectement à l’univers de Tarkovsky. Le thème de Couturier Dakus, par exemple, reconnaît sa dette envers la composition de Toru Takemitsu Nostalghia, écrite en 1987 à la mémoire du cinéaste.  Le quartet donne également dans le disque une  interprétation crépusculaire du “Cum dederit delectis suis somnum” extrait de Nisi Dominus de Vivaldi, faisant ainsi allusion au fait que Tarkovsky écoutait en boucle ce compositeur au moment de la réalisation de Stalker.  Qu’il s’inscrive dans le champ de la musique de chambre improvisée, de la musique nouvelle ou du domaine baroque, le quartet Tarkovsky éblouit tout du long par son originalité et sa créativité.