Accueil>Artistes>Jacky Terrasson
Jacky Terrasson

Jacky Terrasson

Né en 1965, Jacky Terrasson est un pianiste, compositeur et chef d’orchestre de renommée internationale. En 1992 il enregistre pour la première fois en tant que leader, et l’année suivante il remporte le Concours International de Piano « Thelonious Monk » avant de partir en tournée avec la légendaire Betty Carter, deux événements qui lui vaudront le statut de superstar. Auteur d’une discographie remarquable, avec des publications mémorables (12 albums) chez Blue Note entre le milieu des…

Biographie complète Site Internet

Album

Take This
Jacky Terrasson

Take This

Sortie : 23 février 2015 • Label : Impulse!

Après le succès de son album Gouache (sorti en 2012), le pianiste/compositeur Jacky Terrasson fait ses débuts sur le label Impulse! avec Take This, un nouvel album étincelant qui saisit la quintessence d’un tempérament musical constitué de nombreuses facettes puisant dans des influences post-bop moderne, pop, hip-hop ou classique européenne, et qui souvent fait appel à des rythmes et mélodies africains ou afro-antillais.

Pour l’accompagner sur Take This il réunit le bassiste américain Burniss Travis, et de nouveaux musiciens dont le batteur cubain Lukmil Perez (Tito Puente, Giovanni Mirabassi), le percussionniste malien Adama Diarra (Dee Dee Bridgewater, Salif Keita) et Sly Johnson, chanteur et human beatboxeur virtuose (ex Saian Supa Crew, Camille, Eric Truffaz).
Ensemble ils forment un combo hip-cosmopolite représentant l’ampleur d’une vision jazz globale mais qui affirme ses racines afro-américaines. Take This est doté de quatre titres originaux magnifiques : Kiff, Dance, November, et Letting Go mais il y a également de nouvelles lectures surprenantes dans ce disque, des reprises qui vont de standards jazz — “Un Poco Loco” de Bud Powell, “Blue In Green” de Miles Davis et Bill Evans, “Take Five” de Paul Desmond — au duo piano-voix fascinant avec “Come Together” signé des Beatles, en passant par l’exubérance du tube afro-caribéen d’Henri Salvador, “Maladie D’Amour” (1950), ou encore le remodelage jazz/hip-hop du succès international pop de Gotye, “Somebody That I Used to Know” (2011).

Album disponible sur :